Mes derniers avis:

Mes derniers avis

jeudi 4 janvier 2018

Bakhita de Véronique Olmi


L'histoire : 

Au milieu du XIXème siècle, au Darfour, une petite fille de 7 ans est enlevée par des négriers. Rebaptisée Bakhita elle est vendue sur un marché aux esclaves. Elle passera de maitre en maitre jusqu'à arriver en Italie. Placée dans un couvent, elle choisira d'être baptisée puis deviendra religieuse. 


Mon avis : 

Dès sa sortie j'ai su que ce roman allait me plaire. Parce qu'il traite d'une histoire vraie tout d'abord, Bakhita ayant existé, et également parce qu'il s'agit d'un roman historique, mon genre littéraire favori. 

C'est ici une des pages les plus sombres de l'histoire de l'humanité qui est évoquée : l'esclavage. Une page qui n'est malheureusement pas encore terminée puisque la traite des êtres humains existent encore. Véronique Olmi évoque dans cet ouvrage la vie extraordinaire de Bakhita, petite fille enlevée à 7 ans dans son village en Afrique pour devenir esclave et qui, après avoir subie les sévices de nombreux maîtres successifs, trouvera une nouvelle vie en Italie, où elle deviendra religieuse. 

C'est un roman qui vous attrape dès le début pour ne plus vous lâcher jusqu'à la dernière page. Le destin de Bakhita est relaté avec beaucoup de justesse par Véronique Olmi. Je me suis tout de suite attachée à cette petite fille qui a été si traumatisée par son enlèvement par des négriers qu'elle en a oublié son nom. Bakitha est un nom qu'on lui a donné une fois devenue esclave. 

On suit la vie de Bakhita de manière chronologique et, sans tomber dans le pathétique, l'auteure retranscrit avec justesse les horreurs vécues et la violence dans laquelle a grandi la petite fille. Véronique Olmi adopte un point de vue interne, en essayant de se mettre à la place de Bakhita et d'imaginer ce qu'elle ressentait. Je trouve ce choix très intéressant car cela la rend plus attachante et son histoire d'autant plus poignante.  

Pendant ma lecture, le fait de savoir que cette histoire est tirée de faits réels m'a beaucoup remuée. Il est difficile de s'imaginer qu'une telle barbarie a pu exister et existe encore aujourd'hui. C'est un roman que je conseille à tous, le destin de Bakhita vous bouleversera. 

En résumé : Un roman fort et touchant qui pose un nom et des sentiments sur la barbarie que représente l'esclavage. Je vous recommande cette lecture. 

Retrouvez aussi sur ce blog : 

          

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire