Mes derniers avis:

Mes derniers avis

mardi 30 juin 2015

Nymphéas noirs de Michel Bussi


 
L'histoire:
Au cœur du paisible petit village de Giverny, célèbre pour avoir été le modèle de nombreuses toiles de Monet, un meurtre est commis. S'ensuit ensuite une enquête, au cœur de laquelle se trouveront trois destins, trois habitantes de Giverny: une petite fille de onze ans, génie de la peinture, une institutrice d'une beauté redoutable et une femme âgé qui voit tout et sait tout. Trois femmes, et une seule qui parviendra à s'échapper de Giverny...
 
Mon avis:
Je lis très peu de romans policiers pour deux raisons: j'arrive régulièrement à deviner le dénouement bien avant la fin de l'histoire, chose que je déteste particulièrement, et ces romans sont souvent trop violents et sanglants pour moi. Vous trouverez donc assez peu de lecture de ce genre sur ce blog.
Cependant ce roman de Michel Bussi, malgré sa catégorisation dans le genre policier, m'a intrigué et j'ai décidé de retenter ce type de lecture... avec succès!
Tout d'abord Michel Bussi arrive très bien à accrocher le lecteur, et ce dès les premières lignes. Le premier chapitre est des plus intriguant et amène à se poser des dizaines de questions avant même que le meurtre ne soit évoqué.
L'enquête démarre ensuite et nous faisons la connaissance des enquêteurs et surtout de trois femmes: une fillette, une enseignante et une femme âgée. Le point de vue narratif change à chaque chapitre, ce sont tour à tour les points de vue des enquêteurs ou d'une de ces femmes qui sont utilisés. J'ai aimé ce parti pris car cela apporte du dynamisme à l'histoire et de l'anticipation voire un peu de frustration, car on a envie d'en savoir plus sur une scène mais le chapitre suivant en évoque une autre.
En revanche j'ai regretté quelques longueurs au milieu du roman je me suis parfois un peu ennuyé d'autant plus que j'étais impatiente de connaître le dénouement final.
La fin, quant à elle, m'a séduite car elle donne sens à toutes les interrogations qui se sont accumulées au fil du roman. C'est également à la fin que je me suis rendue compte du talent d'écriture de Michel Bussi car tous les détails sont soignés pour que le lecteur ne se doute pas de ce dénouement. On termine cette lecture avec une petite pincée au cœur de quitter le village de Giverny et ses habitants.

En résumé: Une intrigue rondement menée, j'ai été séduite par le talent d'écriture de Michel Bussi, qui va peut-être finir par me réconcilier avec le genre policier!

 

mercredi 24 juin 2015

Gustave de Jacques Weber


Cette pièce de théâtre est un monologue s'inspirant librement des correspondances de Gustave Flaubert, en voici le pitch:

Flaubert, dans un coup de sang tonique, dénonce la médiocrité de la société, pourfend le conformisme, revendique sa conception de l’amour.  Propos d’une formidable actualité, d’où l’on ressort rincé et d’aplomb !

Je remercie Laetitia, community manager du théâtre de l'Atelier pour cette invitation. J'y suis allée avec mon amie Gaëtane, chroniqueuse sur ce blog. Cet avis a donc été écrit à deux mains

Notre avis:

Il s'agit donc d'un monologue de Jacques Weber, qui incarne l'écrivain Gustave Flaubert. En revanche Flaubert n'est pas seul sur scène. Il est accompagné d'Eugène, qui semble être son assistant, mais celui-ci ne s'exprime pas et reste muet durant toute la pièce. Cependant sa présence est utile car c'est  à lui que s'adresse Flaubert. Cela permet également à mon sens de rendre le texte encore plus vivant, puisqu’il y a tout de même un échange entre deux personnages, même s’il n’est pas verbal.

Flaubert aborde des sujets intemporels, valable à son époque comme aujourd'hui, des problèmes amoureux, des critiques de la bourgeoisie parisienne... Le texte est très intense et donne à réfléchir.

Flaubert critique également des auteurs de son époque auquel il oppose des méthodes de travail rigoristes et son mode de vie reclus. Il parle sans tabous, n'ayant pas peur de choquer avec un langage fleuri et une franchise déconcertante.  

J'ai cependant trouvé la pièce un peu longue, s'agissant d'un monologue avec un texte assez riche. J'ai parfois eu du mal à garder ma concentration intact.

En résumé: Une pièce au texte intemporel, intense et un jeu qui l'est tout autant.
 
Pour en savoir plus: Cette pièce se joue au théâtre de l'Atelier du 16 juin au 23 août, du mardi au samedi à 21h et en matinée le dimanche à 15h30.  
 
Pour réserver c'est ici
 
Crédit Photo: Kim Weber


 

jeudi 18 juin 2015

5 étapes et je prends la parole en public d'Arnaud Riou



Libérez votre potentiel d'orateur !

En 5 étapes et 5 clés d'or − l'ancrage, la verticalité, la respiration, le regard et l'intention −, cette méthode unique vous entraîne à sécuriser votre posture, affirmer votre présence, vous détendre, établir le contact et remporter l'adhésion de votre auditoire. Mettez en valeur votre message et affirmez votre personnalité !

Mon avis :

Je remercie tout d'abord Babelio et les éditions Solar pour l'envoi de ce livre.

J'ai été particulièrement séduite par le soin apporté à la mise en page et à l'aspect de cet ouvrage. En effet les pages sont colorées (à chaque étape de la méthode correspond une couleur), les textes sont aérés et on comprend au premier coup d'œil de quelle manière est organisé le livre. Je pense que si je l'avais feuilleté en magasin j'aurais pu l'acheter. 

Le contenu lui est très bien pensé et très clair. La méthode proposé par Arnaud Riou est simple à mettre en œuvre, les exercices peuvent être faits au quotidien et s'inscrire dans nos habitudes de vie.

La méthode consiste en 5 étapes: l'ancrage, la verticalité, la respiration, le regard et l'intention.

Le livre est donc découpé en 5 partie et dans chacune d'elle se trouve les objectifs visés,  des explications sur le sujet abordé, une petite anecdote en lien avec celui-ci, des conseils et des exercices pratique pour mettre en application la technique abordée. On trouve également une autoévaluation et un bilan à remplir directement sur le livre. J'ai été moins convaincue par ces derniers car il n'y a pas de conseils en lien avec nos réponses, elles permettent juste de nous rendre compte de certaines de nos actions et comportement. Si je devais proposer une amélioration à cet ouvrage ce serait une personnalisation plus importante et donc des conseils adaptés en fonction de nos réponses aux évaluations.

Mais malgré ce petit point j'ai été emballé par cette méthode que je m'efforce d'appliquer au quotidien, notamment pour les exercices respiratoires. Ma prochaine prise de parole en public sera pour ma soutenance de mémoire en septembre. Alors cette méthode sera-t-elle efficace pour moi? Réponse dans quelques mois!
 
En résumé: Une méthode simple à mettre en œuvre, qui s'inspire de techniques de méditation et d'arts martiaux. Je recommande ce livre à tous ceux qui souhaitent apprendre à mieux s'exprimer en public!
 
Le petit plus: En parallèle et après cette lecture vous pouvez vous rendre sur le blog d'Arnaud Riou pour y poser vos questions et avoir des conseils supplémentaires.

jeudi 11 juin 2015

Pars avec lui d'Agnès Ledig


L'histoire:
 
Juliette infirmière au service réanimation voit arriver dans son service Roméo, pompier, qui vient de chuter de 8 étages. La rencontre de ses vies les changera ainsi que beaucoup d'autres: Vanessa, la petite sœur de Roméo qui à 14 ans a déjà été bien malmenée par la vie, Guillaume l'infirmier fan de pâtisserie, Malou la grand-mère de Juliette, Pépé l'arrière-grand-père de Roméo...
Tous ces destins vont se mêler les uns aux autres et tous vont être bouleversés.
 
Mon avis:
 
Samedi dernier j'avais un programme assez chargé en vue: travailler sur mon mémoire de fin d'étude, sur mon blog de lecture, sur mon blog culinaire, faire un peu de ménage...
 
Mais avant de commencer cette journée j'ai décidé de jeter un œil au roman que j'ai offert à la maman pour la fête des mères: juste un chapitre, juste pour voir... Je ne l'ai refermé que le samedi soir, après l'avoir lu en entier!
 
Vous pourrez donc le deviner ce roman est un coup de cœur! Et je sens qu'Agnès Ledig va devenir un de mes auteurs préférés (son autre roman Juste avant le bonheur a également été une très belle surprise).
 
Pour moi le gros point fort du roman est le style d'écriture de l'auteur. J'ai été happée par l'histoire dès les premières lignes. Agnès Ledig a le talent de rendre vivants ses personnages et de les rendre très attachants ou l'inverse, comme pour le compagnon de Juliette que j'ai particulièrement détesté! Les chapitres sont très courts ce qui apporte beaucoup de dynamisme au roman, d'autant que les points de vue changent à chaque fois: ce sont tour à tour Juliette, Roméo, Vanessa et Malou qui s'exprime.
 
C'est une histoire de vies qui s'entremêlent, qui se rencontrent et se séparent. La vie en somme, avec ses émotions positives et négatives et toujours ce formidable espoir et cette confiance en l'avenir malgré tout, qu'Agnès Ledig insuffle dans ses romans.
 
En résumé: C'est un roman magnifique, une histoire de destins croisés, que je vous recommande grandement!
 

jeudi 4 juin 2015

Le monde de Charlie de Stephen Chbosky




L'histoire:
Dans son lycée, ou il fait partie des nouveaux venus, tout le monde trouve que Charlie est bizarre. Trop sensible, pas "raccord". Pour son professeur de littérature, Charlie est un génie. Pour les autres il est juste un "mec bizarre".
Charlie reste en marge des autres et ne "participent pas", jusqu'au jour où deux élèves de terminales, Patrick et Sam, décident de le prendre sous leurs ailes. Charlie découvre alors le monde du lycée: fêtes, musique, sexe... le voilà entré dans la danse...et tout s'accélère.
 
Mon avis:

  
En commençant ma lecture j'ai été surprise par le style d'écriture assez enfantin utilisé. En effet dans ce roman, c'est Charlie, un jeune adolescent, qui écrit. Cela se ressent donc sur l'écriture et sur les tournures de phrases. Si cela est assez déroutant au début, on s'y fait rapidement et cela apporte de la véracité au roman. Je n'ai pas eu l'impression de lire une fiction mais plutôt le journal d'un jeune adolescent.

 
Charlie a du mal à sortir du monde de l'enfance pour entrer dans celui de l'adolescence. Ses premiers jours au lycée sont assez chaotiques, il n'arrive pas à s'intégrer et à se faire des amis. Mais cela va changer grâce à sa rencontre avec Patrick et Sam, deux terminales qui vont le prendre sous leurs ailes et le faire "participer" au monde.
 
Le point fort de ce roman, et ce qui fait qu'il soit si marquant, c'est la manière dont l'auteur arrive à retranscrire et à faire vivre aux lecteurs les émotions de Charlie et parfois sa détresse psychologique. Ces maux sont communs à de nombreux adolescents et même à des adultes, l'impression de ne pas être à sa place, de ne pas s'intégrer, de ne pas "participer". On ne peut qu'éprouver de la compassion pour Charlie et cela nous rapproche du personnage.
 
L'histoire de Charlie, de ses amis et de sa famille abordent des problématiques variées que peuvent rencontrer les adolescents et même les adultes: la découverte de soi, la difficulté à affirmer son homosexualité, la violence conjugale, l’avortement.... Le tout sans juger puisque Charlie reste toujours à l'extérieur de ces problèmes. J'ai aimé la manière dont l'auteur aborde ces situations, tout en finesse et au travers de l'intime de ses personnages. Il est alors plus facile pour les lecteurs de s'identifier et de se rendre compte qu’ils ne sont pas seuls, même s'il s'agit de personnages de fiction.
 
La révélation de la fin du roman n'a pas été une surprise pour moi puisque j'avais vu le film avant de lire le livre mais je pense que pour un lecteur qui ne s'y attend pas cela rend le roman encore plus marquant.
 
En résumé : C'est une lecture assez atypique mais qui m'a beaucoup plu. J'aurais aimé la lire il y a une dizaine d'année, lorsque j'étais adolescente et en parler sur mon blog de lecture de l'époque.