Mes derniers avis:

Mes derniers avis

samedi 25 décembre 2010

Joyeux noël à tous!

Le père noël m'a vraiment gâté cette année. On m'a en effet offert 16 romans, tous dans ma wishlist, en anglais et en français.


J'espère que vous avez été gâtés aussi et je vous souhaite un joyeux noël!

vendredi 17 décembre 2010

D'autres vies que la mienne d'Emmanuel Carrère


 


L'histoire:

Ces vies, ce sont celles de Philippe, Jérôme et Delphine, le grand-père et les parents de la petite Juliette, 4 ans, morte au Sri Lanka en décembre 2004, victime de l'énorme et meurtrière vague du tsunami.

 Celle aussi d'une autre Juliette, une jeune femme de 30 ans, sœur de la compagne d'Emmanuel Carrère, morte d'un cancer au cours de l'année 2005. Celles également de Patrice, le mari de Juliette, d'Emilie, de Clara et de Diane, leurs trois petites filles.

 Celle encore d'Etienne, qui fut l'ami de Juliette, partageant avec elle un handicap physique lié au cancer – une jambe amputée pour lui, une jambe inerte pour elle –, ainsi qu'une aspiration aiguë à la justice qui les avait fait tous deux entrer dans la magistrature et se vouer à défendre notamment des personnes et des ménages surendettés, en situation de grande précarité sociale et morale

Mon avis:

En lisant la quatrième de couverture et le titre je pensais que ce roman était un recueil de nouvelles décrivant différentes vies. Mais en fait il n'en est rien, il s'agit d'une sorte d'autobiographie puisque l'auteur nous fait partager une petite période de sa vie au cours de laquelle il a été témoin de deux évènements: la mort de la fille de ses amies lors du tsunami en 2005 et la mort de la sœur de sa femme d'un cancer quelques temps après.

Le roman est donc divisé en deux grandes parties qui restent tout de même liées, chacune relatant l'un de ces évènements. L'autobiographie de l'auteur s'efface vite au profit du récit des histoires des différentes personnes rencontrées d'où le titre.

J'ai vraiment été touchée par ce roman et j'ai adoré la façon dont Emmanuel Carrère traite de ces sujets graves: d'une manière simple et pas larmoyante. J'avais en effet très peur de me sentir mal lors de cette lecture comme cela m'arrive souvent lorsque le sujet est triste.  Or même si je me suis sentie vraiment impliquée dans toutes ces histoires, j'ai pu garder assez de recul pour ne pas ressortir trop bouleversée de cette lecture et c'est ce qui fait que je garde un bon souvenir de ce roman malgré le sujet assez dur

En résumé: Ce roman est un coup de cœur car il réussit la performance de traiter de drames sans pour autant tomber dans le larmoyant.

Ce livre et moi: Je remercie livraddict et les éditions folio pour cette lecture!

vendredi 10 décembre 2010

A.N.G.E, tome 2 Reptilus d'Anne Robillard



L'histoire:

La destruction de la base montréalaise de l'A.N.G.E. oblige les agents Océane Chevalier, Cindy Bloom, Yannick Jeffrey, Vincent McLeod et leur chef Cédric Orléans à se réfugier provisoirement à Alert Bay. Malgré les efforts de Cédric, les membres de son équipe sont dispersés dans d'autres divisions. Toutefois, Océane et Cindy aboutissent toutes deux à Toronto, où le Faux Prophète a été aperçu.

En espionnant Thierry Morin, Océane et Cindy découvrent une vaste conspiration vieille de plusieurs milliers d'année. En plus d'être aux prises avec l'Antéchrist, l'A.N.G.E. fera donc face à un ennemi beaucoup plus sournois œuvrant depuis longtemps au sein de tous les gouvernements du monde. Son véritable défi sera ainsi de convaincre les gens de l'existence de cette terrible menace.

Mon avis:

J'avais lu le tome 1 dès sa sortie et j'avais vraiment beaucoup aimé cette histoire. C'est donc avec une grande impatience que j'attendais la sortie de ce tome 2.  Cependant, j'ai cette fois ci eu beaucoup de mal à entrer dans l'histoire. En effet, depuis ma lecture du tome 1 j'avais un peu oublié les personnages ainsi que leurs rôles dans le roman et du coup j'ai été un peu perdue au début de ma lecture.  J'aurais aimé que ce second tome commence par un bref rappel de ce qui s'est passé dans le premier, cela aurait également permis aux personnes commençant par ce tome de le comprendre.

 Mais une fois le cap des premières pages passé, j'ai retrouvé tous ce qui m'avait plu dans le tome 1: un mélange d'enquête, d'action, d'amour et de surnaturel! Le style d'Anne Robillard est très agréable, les chapitres sont courts et s'enchaine parfaitement.  J'ai trouvé les personnages toujours aussi attachants et mon coup de cœur pour Océlus reste inchangé!

Je suis bien sur impatiente de lire le tome 3!

En résumé: Malgré le fait que je me suis sentie un peu perdue dans les premières pages, c'est une lecture que j'ai beaucoup apprécié et je ne manquerais pas de lire la suite.

Le petit plus: J'ai eu un coup de cœur pour la couverture que je trouve magnifique. En plus sur la tranche de chaque tome se trouve un morceau d'un dessin qui ne sera donc révélé en entier qu'une fois la saga terminée. De quoi réaliser une magnifique collection!


vendredi 3 décembre 2010

Chroniques d'une prof qui en saigne de Princesse Soso


L'histoire :

Princesse Soso est une prof d'anglais qui enseigne dans un collège funky avec des élèves très en forme qui aiment bien s'entretuer à coups de compas et pour lesquels l'école est une annexe de Meetic.
Princesse Soso adooooore son boulot mais il y a plein de trucs qu'elle ne comprend pas et qui ont un léger rapport avec le fait que des parents sont de vraies balletringues incapables d'élever dignement leur enfant et avec le fait que ceux censés gérer l'Éducation nationale font absolument n'importe quoi alors que nous, les profs qui réfléchissent, on a plein d'idées... mais il paraît qu'on n’est rien que des feignasses.
Princesse Soso aime bien parler à la troisième personne, c'est son côté Alain Delon. » Professeur dans un collège de province, Princesse Soso a une place privilégiée pour avoir un avis sur l’éducation des jeunes.

Un florilège d’anecdotes sur les élèves qui ne voient en l’école qu’un grand terrain de jeu, sur les parents qui considèrent les profs comme des tortionnaires et des bons à rien et sur les enseignants eux-mêmes. Suivons-la dans ces péripéties scolaires, de coups de gueule en coups de cœur, car Princesse Soso, malgré tout ce qu’elle nous raconte, aime son métier. D’ailleurs n’est-il pas le plus beau métier du monde ?

Mon avis :

Ce livre est un témoignage de la vie quotidienne d'une professeur d'anglais dans un collège de campagne. Je lis très peu de témoignages mais celui m'a tout de suite attirée. Je suis encore étudiante alors connaître le point de vue d'un professeur m'intéressait.
J'ai adoré la façon dont princesse Soso décrit son métier qui est loin d'être facile. L'écriture est assez proche de celle d'un journal intime. Cela rend les faits relatés plus réalistes. Le ton est familier mais cela ne m'a pas gênée. Au contraire, cela  permet de se sentir plus proche de l'auteure.

L'humour est omniprésent, et j'ai ri de nombreuses fois lors de cette lecture, surtout grâce aux nombreuses anecdotes dont est truffé ce témoignage!

C'est un livre très actuel, et je me suis rendu compte que, même si cela fait moins de 10 ans que j'ai quitté le collège, cela a bien changé ! Certaines situations que dépeint princesse Soso sont aberrantes voir choquantes, notamment dans la manière dont certains parents élèvent leurs enfants. Car même si ces chroniques sont avant tout divertissantes, elles servent également à démontrer certaines défaillances dans le système scolaire français (comme par exemple les nouvelles réformes qui n'améliorent en rien les choses, bien au contraire) ainsi que dans la manière dont beaucoup d'enfants sont éduqués aujourd'hui.

Ce qui est sûr, c'est qu'après cette lecture on ne voit plus les profs de la même manière et on ne peut qu'admirer ceux qui sont passionnés par leur métier !

En résumé : Un roman très divertissant, se lisant assez vite et qui donne à réfléchir sur l'éducation des enfants aujourd'hui.
 
Ce livre et moi : Je remercie Camille des éditions Michel Lafon pour cette lecture !